PARTAGE D’EXPERIENCE DE LA POSTE BF SUR L’ELABORATION ET LA MISE EN ŒUVRE DE LA CARTOGRAPHIE DES RISQUES

dimanche 31 mars 2019
dimanche 31 mars 2019

La présentation du processus d’élaboration et de mise en œuvre de la cartographie des risques de LA POSTE BF a été faite par la responsable de l’audit interne, Madame OUEDRAOGO, au cours de la 29ème session du Cadre de concertation des sociétés d’Etat tenue le 27 mars 2019 à la SONATER

Introduction
1. Processus d’élaboration de la cartographie des risques
2. Suivi de la mise en œuvre de la cartographie des risques
3. Avantages de la mise en œuvre de la cartographie des risques
4. Difficultés rencontrées dans la mise en œuvre de la cartographie des risques
Conclusion

Introduction
La Poste Burkina Faso est un acteur de l’inclusion sociale, financière et numérique qui a pour mission essentielle la mise en place et l’exploitation du service public de la poste et des produits financiers postaux. Il a été attribué à la Poste Burkina Faso une autorisation pour la fourniture de services postaux non réservés à concurrence règlementée accompagnée du cahier de charges des opérateurs postaux autorisés.

La Poste Burkina Faso offre une gamme variée de produits postaux et financiers à sa clientèle. Les principaux produits sont :
- Les produits courrier (post logistics , courrier officiel, courrier d’entreprise)

  • Les produits d’épargne et de bancassurance (épargne ordinaire, épargne retraite , épargne baraka, épargne bangré, épargne baara)
  • Les produits de transfert d’argent : la Poste Burkina Faso commercialise avec ses partenaires les produits de transfert suivants : WESTERN UNION, SMALL WORLD, RIA.
  • Le compte courant postal : il permet d’effectuer des virements postaux nationaux et internationaux, de domicilier des salaires et d’encaisser des chèques.

I. PROCESSUS D’ELABORATION DE LA CARTOGRAPHIE DES RISQUES

Afin d’assurer la maitrise de ses activités et se conformer à la résolution de la 24ème AGSE la Poste Burkina Faso a élaboré sa cartographie des risques avec l’accompagnement de l’ASCE-LC. Les étapes de l’élaboration de la cartographie des risques se présentent ainsi qu’il suit :

  • Définition de la cartographie des processus ;
  • Identification des risques majeurs ;
  • Evaluation des risques majeurs ;
  • Hiérarchisation des risques majeurs ;
  • Formalisation de la carte des risques.

II. SUIVI DE LA MISE EN OEUVRE DE LA CARTOGRAPHIE DES RISQUE

Après l’élaboration de la cartographie des risques, des plans de mitigation des risques ont été proposés par les directions opérationnelles en vue de maitriser les risques qui ont été identifiés. Le département audit interne procède à une évaluation trimestrielle du niveau d’exécution des plans de mitigation des risques tout en préservant son indépendance. 

Les travaux d’évaluation des plans de mitigation des risques consistent en :

  • La vérification de la mise en œuvre effective des mesures correctives proposées pour maitriser les risques ;
  • L’examen des pièces justificatives prouvant les mesures correctives prises ;
  • L’évaluation du taux de mise en œuvre des plans de mitigation des risques ;
  • L’identification des actions additionnelles à mettre en œuvre pour réduire d’avantage la criticité des risques ;
  • La désignation des personnes responsables de la mise en œuvre des actions complémentaires ;
  • L’estimation des échéances pour la réalisation des actions complémentaires.

III. AVANTAGES DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CARTOGRAPHIE DES RISQUE

Les avantages suivants résultent de la mise en œuvre de la cartographie des risques :

  • La contribution à l’opérationnalisation du plan stratégique de la société 
  • La mise en place d’un dispositif de maitrise des risques
  •  L’allocation stratégique des ressources
  • L’établissement du plan d’audit triennal basé sur les risques.

IV. DIFFICULTES RENCONTREES DANS LA MISE EN OEUVRE DE LA CARTOGRAPHIE DES RISQUES
Il s’agit notamment de :

  • La non maitrise de l’approche processus par les directions opérationnelles ;
  • La répartition des activités dans les différents processus ;
  • L’absence d’une fonction risk management.

CONCLUSION

La définition du niveau d’appétence au risque est nécessaire à la fin des travaux. Il convient également de choisir l’une des options de couverture des risques ci-après :
Traiter  : cas des risques significatifs. Cela nécessite la mise en place de contrôles efficaces ;
Tolérer  : cas des risques mineurs ou de faible criticité, il suffit de mettre en place des actions de surveillance ;
Transférer  : cas des risques liés aux phénomènes naturels : Cela revient à partager les effets du risques en contractualisant avec d’autres institutions (assurance, sous traitance, partenariat) ;
Terminer  : Cette option concerne les risques dont on a conscience qu’ils peuvent survenir et pour lesquels des dispositifs efficaces de maitrise n’ont pas pu être proposés. Il convient d’abandonner l’activité risquée et de développer de nouveaux produits pour compenser la perte probable de revenus.

PARTAGE D’EXPERIENCE DE LA POSTE BF SUR L’ELABORATION ET LA MISE EN ŒUVRE DE LA CARTOGRAPHIE DES RISQUES -- notez cet article
1 vote

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Version imprimable de cet article Version imprimable
impression Impression
suivre la vie du site Syndiquer la rubrique
syndiquer le forum Syndiquer le forum de l'article
articles du meme auteur Du même auteur